Un ancien de l'Eta interpellé au Pays basque français

le
0

BORDEAUX (Reuters) - Un ancien membre de l'Eta a été interpellé mercredi à Ciboure (Pyrénées-Atlantiques) dans le cadre d'un mandat d'arrêt européen (MAE) émis par les autorités espagnoles, a-t-on appris de source policière.

Manu Azkarate-Ramos, 49 ans, avait été lourdement condamné en Espagne mais il y avait bénéficié d'une remise en liberté conditionnelle pour raison de santé.

Il a été interpellé à Ciboure, où il vivait et travaillait depuis plusieurs mois, en application d'un MAE émis pour non respect des conditions de son contrôle judiciaire qui lui interdisait de quitter le territoire espagnol.

Il devrait être présenté au parquet général de Pau qui prendra la décision ou non de le placer en détention provisoire jusqu'à l'examen de la demande espagnole par la chambre de l'instruction de la cour d'appel.

Manu Azkarate-Ramos, membre présumé du "commando Biscaye", auquel est reproché un certain nombre d'actions terroristes, avait été incarcéré en janvier 1986 en Espagne puis condamné à 51 ans de prison. Il avait été remis en liberté conditionnelle en 1993 en raison d'une maladie chronique.

Sa liberté conditionnelle avait été révoquée en 2004 mais il avait bénéficié à nouveau d'une remise en liberté sous contrôle judiciaire strict.

L'organisation séparatiste basque Eta a annoncé la fin de la lutte armée le 20 octobre dernier.

Claude Canellas, édité par Gérard Bon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant