Un an derrière le président Hollande

le
0
Notre reporter, qui a suivi la caravane élyséenne pendant un an, a vu François Hollande se refermer peu à peu au fil du temps. Impressions.

«Venez.» Quelques semaines après son élection, je suis à l'Élysée en compagnie de mes deux confrères du Figaro, François-Xavier Bourmaud et Solenn de Royer. Nous avons rendez-vous avec un de ses conseillers quand nous croisons François Hollande. Il ne résiste pas et nous demande de le suivre pour une conversation dans son bureau. La discussion s'engage. Mais aussitôt, ses conseillers débarquent par une autre porte: Aquilino Morelle, la plume, et les communicants, Claudine Ripert et Christian Gravel. Le président seul face à trois journalistes, qui plus est du Figaro! Ils sont inquiets.

François Hollande a le contact facile et direct. Il apprécie de discuter avec les journalistes. Je me souviens de l'une de mes premières discussions, il y a près de dix ans. «Ce qui compte, ce n'est pas l'article du jour...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant