Un an d'enquête dans les entrailles de Roissy

le
0
Dans Roissy, un monde secret , Cyril Azouvi décrit cette ville fourmillante qu'est l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle.

Aumôniers, puéricultrices, cuisiniers, etc. Quelque 90 000 hommes et femmes, des «seigneurs de Roissy» - les pilotes - aux «prolétaires du tarmac» (agents d'entretien, bagagistes...) s'activent jour et nuit à l'aéroport Charles-de-Gaulle. Cyril Azouvi a enquêté pendant un an dans le plus grand aéroport d'Europe, «l'un des plus mal aimés de la planète», pour raconter ce que les voyageurs ne voient pas et rencontrer grandes figures et anonymes de ce territoire équivalent au tiers de Paris.

Gérard, par exemple, l'un des quinze effaroucheurs armés d'un pistolet d'alarme, d'un fusil et de jumelles, a pour mission d'éloigner les oiseaux. «Les pires, ce sont les martinets, rien ne les effraie et ils sont trop nombreux, peste-t-il. L'été dernier, ils ont provoqué des centaines de collisions avec les avions .» L'homme traque aussi les r...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant