Un an après la tuerie, Dupont de Ligonnès reste introuvable

le
0
UN AN APRÈS LA TUERIE, XAVIER DUPONT DE LIGONNÈS RESTE INTROUVABLE
UN AN APRÈS LA TUERIE, XAVIER DUPONT DE LIGONNÈS RESTE INTROUVABLE

par Guillaume Frouin

NANTES (Reuters) - Une soixantaine de personnes ont pris part samedi à Nantes à une marche silencieuse en mémoire d'Agnès Dupont

de Ligonnès et de ses quatre enfants, assassinés il y a un an, alors que le père de famille et auteur présumé de la tuerie demeure

introuvable.

Xavier Dupont de Ligonnès, sous le coup d'un mandat d'arrêt international, a été vu pour la dernière fois le 15 avril 2011 aux abords

d'un hôtel de Roquebrune-sur-Argens (Var).

Ce chef d'entreprise ruiné de 50 ans est soupçonné d'avoir tué sa famille de nuit, entre le 3 et le 5 avril, avec une arme à feu dont il

avait hérité quatre mois plus tôt. L'enquête a établi qu'il avait acheté un silencieux et des munitions peu avant le drame et qu'il s'était

exercé dans un club de tir.

Les corps des quatre enfants, chez qui ont été retrouvés des traces de somnifères, ont été découverts le 21 avril aux côtés de celui

de leur mère et des deux chiens de la famille, sous la terrasse de leur maison de Nantes.

"Les deux pistes possibles sur lesquelles nous travaillons depuis le début de l'enquête, à savoir la piste du suicide ou la piste de la fuite

en France ou à l'étranger, sont toujours méthodiquement explorées", a déclaré début avril Yves Gambert, vice-procureur de la

République de Nantes.

700 SIGNALEMENTS, PLUS OU MOINS FANTAISISTES

"Aujourd'hui, les enquêteurs épluchent sa vie, analysent tous les témoignages, répertorient un maximum de sites de promenade, de

randonnées, de vacances, qu'il aurait fréquentés", a ajouté le magistrat aux journalistes. "Le juge d'instruction n'exclut pas d'explorer

certains de ces sites de façon beaucoup plus approfondie."

Dix policiers travaillent toujours quotidiennement sur l'affaire, et ont déjà rédigé à ce jour plus de 2.200 procès-verbaux d'auditions

et d'investigations. Près de 700 témoignages, plus ou moins fantaisistes, disent en effet attester de la présence du père de famille en

France ou à l'étranger.

"Tous les signalements et renseignements sont bien évidemment systématiquement analysés, systématiquement vérifiés,

systématiquement explorés", souligne Yves Gambert. "Mais jusqu'à maintenant, on a fait chou blanc, ça n'a rien donné."

La piste du suicide de Xavier Dupont de Ligonnès demeure néanmoins "la plus probable", avait confié début septembre l'ancien

procureur de la République de Nantes.

"Très franchement, au vu du niveau catastrophique de ses finances, de son état d'esprit dans les jours et semaines qui ont précédé

l'assassinat et l'absence totale de traces de vie malgré les recherches intenses des policiers, l'hypothèse du suicide, sans être certaine, est la plus

probable", avait dit Xavier Ronsin, promu depuis directeur de l'Ecole nationale de la magistrature de Bordeaux.

Edité par Chine Labbé

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant