Un Américain invoque son obésité pour échapper à la mort

le
0
Un détenu américain pesant 218 kg demande un report de son exécution au motif que ses bras ne pourraient pas recevoir l'injection létale.

Ronald Post, 53 ans, 1,92m, 218 kg, se déplace en chaise roulante. En 1985, le tribunal fédéral de l'Ohio (États-Unis) l'a condamné, à la peine capitale pour le meurtre d'une employée d'hôtel, Ellen Vantz, deux ans plus tôt. Depuis, Ronald Post attend dans le couloir de la mort. Son exécution est prévue le 16 janvier 2013.

Ronald Post doit être excuté le 16 janvier 2013.
Ronald Post doit être excuté le 16 janvier 2013.

Ronald Post doit être excuté le 16 janvier 2013. Crédits photo : Uncredited/AP

Or, le condamné souffre «d'obésité morbide», selon ses avocats qui ont demandé au juge Lesley Wells de reporter son exécution. En raison de sa corpulence et de la difficulté à insérer les intraveineuses contenant les produits mortels, il risquerait de subir une «mort atroce et longue».

De nombreux précédents d'injections ratées ont secoué le pays. Le dernier en date est celui de Rommell Broom dans le même État de l'Ohio en 2009. Lui ne souffrait pas d'obésité, mais pendant deux heures, les autorités ont cherché en vain une veine adéquate. Résul

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant