Un Allemand condamné pour avoir rejoint l'EI en Syrie

le
0

(Actualisé avec précisions) FRANCFORT, 5 décembre (Reuters) - Un Allemand de 20 ans a été condamné vendredi à trois ans et neuf mois de prison pour avoir rejoint l'Etat islamique (EI) en Syrie, au terme du premier procès d'un djihadiste né en Allemagne. Le parquet avait requis une peine de quatre ans et trois mois de prison pour ce jeune né en Allemagne de parents Kosovars qui a passé six mois en Syrie l'an dernier. Les juges ont décidé de traiter l'homme en tant que mineur en raison de son manque de maturité, comme la loi l'autorise pour les jeunes majeurs âgés de 18 à 21 ans. Les juges disent ne pas disposer de preuve d'une participation directe de Kreshnik B. - son identité n'a pas été davantage précisée - aux combats. "En tant que jeune, il n'a pas été capable de résister à l'influence de ses amis islamistes", a déclaré le juge Thomas Sagebiel qui présidait les débats. Il a estimé qu'une peine adaptée au jeune âge de l'accusé aurait l'effet éducatif nécessaire. En échange de l'indulgence des juges, Kreshnik B. a reconnu avoir rejoint l'EI et avoir reçu une formation dans le maniement des armes. Il a semble détendu quand il est entré dans la salle d'audience. Il a regardé ses mains lors du prononcé du verdict. Lors de son bref procès, le tribunal a écouté des enregistrements de conversations téléphoniques avec sa soeur où il disait espérer devenir un martyr. Sa famille avait informé les autorités dès sa disparition. "L'accusé a réalisé qu'il y avait des tensions entre l'EI et d'autres groupes, également islamistes, et que les opposants au régime de Bachar al Assad se battaient les uns contre les autres. Ceci, ainsi que les prières de sa famille, (...) explique pourquoi il est revenu", a indiqué le tribunal. Environ 550 Allemands ont rejoint l'EI en Syrie et en Irak. Une soixantaine d'entre eux ont été tués, certains en tant que kamikazes, ont indiqué les autorités. Ils seraient 180 à être rentrés en Allemagne. Trois cent autres font l'objet d'une enquête. En France, le premier djihadiste jugé à son retour de Syrie a été condamné le mois dernier à sept ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Paris bien que n'ayant passé que dix jours en Syrie. ID:nL6N0T2528 Au Royaume-Uni, deux frères ont été condamnés à quatre et trois ans et demi de prison pour avoir suivi un entraînement en Syrie. (Maria Sheahan; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant