« Un Algérien, qui a cette gentillesse et vient avec une vache, est forcément bien accueilli en France »

le
1
Lambert Wilson, Jamel Debbouze et Fatsah Bouyahmed dans le film français de Mohamed Hamidi, "La Vache".
Lambert Wilson, Jamel Debbouze et Fatsah Bouyahmed dans le film français de Mohamed Hamidi, "La Vache".

Mohamed Hamidi, réalisateur du film « La Vache » qui a dépassé le million d’entrées, ne s’attendait pas à un tel succès pour son deuxième film.

Le long-métrage La Vache, qui raconte la traversée de la France par un agriculteur algérien accompagné de sa vache prénommée Jaqueline, a été vu par plus d’un million de spectateurs. Après Né quelque part, sorti en 2013, ce film drôle et touchant est le deuxième de Mohamed Hamidi.

Comment expliquez-vous le succès de votre long-métrage ?

Mohamed Hamidi C’est grâce au bouche à oreille, je pense. J’avais l’impression de faire quelque chose de populaire et d’ailleurs, j’étais presque le seul à le croire. Mais c’est vrai que ce succès-là, avec des prix reçus et plus d’un million d’entrées, c’était pas évident. D’autant plus que le personnage principal, Fatsah Bouyahmed, est un acteur inconnu. Heureusement qu’il est soutenu par Jamel Debouze et Lambert Wilson.

On n’est sorti que dans 231 salles – les autres films sont projetés dans près de 500 salles –, mais on s’est installés dans le temps. Les personnes qui l’ont vu en ont parlé autour d’eux. La presse et les réseaux sociaux également. C’est finalement ce tourbillon qui fait qu’on est aujourd’hui présent dans près de 450 salles, alors que la plupart des films sortis en même temps que La Vache ont disparu du box-office.

Après « Né quelque part », il s’agit de votre second film sur l’Algérie. Ce lien avec l’autre côté de la Méditerranée est si important pour vous ?

C’est vrai qu’en termes de symbolique, mon premier film est un vrai retour aux sources. Dans La Vache, le personnage traverse la Méditerranée pour venir en Fran...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo il y a 8 mois

    Un remake du film "La vache et le prisonnier" avec Fernandel. Cela en dit long du ressenti des habitants de l'Algérie.