Un aide soignant texan serait atteint de la fièvre Ebola

le
0

(Précisions, contexte) par Jason Neely DALLAS, Texas, 12 octobre (Reuters) - Un aide soignant de l'hôpital de Dallas (Texas) où avait été soigné un malade de la fièvre Ebola à son retour du Liberia a contracté la fièvre hémorragique, selon les premières analyses, ont annoncé dimanche les autorités sanitaires texanes. S'il est confirmé, il s'agira du deuxième cas d'Ebola contracté hors d'Afrique, après celui constaté au début du mois en Espagne, où une infirmière madrilène ayant soigné deux malades décédés est atteinte de la maladie. L'aide soignant du Texas Health Presbyterian Hospital a signalé une fièvre légère vendredi soir et a été placé en isolement puis soumis à des analyses. "Nous savions qu'un deuxième cas était possible et nous nous préparions à cette éventualité", a déclaré le docteur David Lakey, un des responsables des services de santé texans. Un patient - le Libérien Thomas Eric Duncan, premier cas de fièvre Ebola diagnostiqué sur le territoire américain - est mort le 8 octobre dans cet hôpital de Dallas, où il avait été admis onze jours auparavant. Il avait présenté les premiers symptômes de la maladie après son arrivée aux Etats-Unis en provenance du Liberia le 20 septembre. Depuis samedi, les contrôles sont renforcés à l'aéroport international John Fitzgerald Kennedy de New York pour les passagers en provenance des pays d'Afrique de l'Ouest touchés par l'épidémie. JFK est le premier de cinq aéroports américains à mettre en oeuvre ces mesures de surveillance renforcées. La quasi-totalité des passagers en provenance de Guinée, du Liberia ou de Sierra Leone arrivent dans cinq aéroports américains: JFK, Newark Liberty, Washington Dulles, Chicago O'Hare et Hartsfield-Jackson Atlanta. A lui seul, JFK est le point d'entrée de près de la moitié des quelque 150 personnes qui arrivent chaque jour aux Etats-Unis en provenance de ces trois pays d'Afrique de l'Ouest. PLUS DE 4.000 MORTS DEPUIS MARS Les nouvelles procédures commenceront la semaine prochaine pour les quatre autres aéroports. ID:nL6N0S60OC L'épidémie de fièvre Ebola a fait 4.033 morts sur 8.399 cas recensés depuis mars dans sept pays, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Le Liberia est le pays le plus touché avec 2.316 décès, devant la Sierra Leone (930 morts), la Guinée (778 morts) et le Nigeria (huit morts). En Espagne, 15 personnes sont maintenues en observation et l'infirmière de 44 ans contaminée se trouve toujours dans un état grave. "L'état de santé de Teresa Romero n'a pas connu d'évolution significative et reste sérieux mais stable", a annoncé samedi après-midi la cellule de crise mise en place par le gouvernement. Des images de Reuters prises samedi montrent l'infirmière malade assise dans sa chambre d'hôpital, bien droite, un masque à oxygène sur le visage, parlant au personnel médical qui s'occupe d'elle. La soignante a contracté la maladie fin septembre après avoir soigné deux prêtres espagnols contaminés au Liberia et en Sierra Leone et qui sont par la suite décédés à Madrid, l'un début août, l'autre le 25 septembre. L'Espagne dispose d'un traitement expérimental, le ZMab, sans que l'on sache si l'infirmière, à qui ont par ailleurs été administrés des anticorps développés par des patients malades, en bénéficie. Une coiffeuse, une infirmière et une femme de ménage ayant été en contact avec Teresa Romero ont été placées vendredi soir en observation et à l'isolement dans une unité spéciale de l'hôpital Carlos III à Madrid. Une autre infirmière qui avait soigné les deux prêtres a pu en revanche quitter l'hôpital samedi soir. ID:nL6N0S60W8 (Eric Faye et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant