Un afflux de chefs d'État  pour l'événement princier

le
0
Depuis 2005, le prince Albert s'est battu pour faire entendre la voix de Monaco dans le concert des nations.

Les mariages se suivent mais ne se ressemblent pas. Si peu de chefs d'État, hormis l'aréopage des têtes couronnées,avaient fait le déplacement pour les noces de William et Catherine à Londres, du fait que le duc de Cambridge n'est que l'héritier en second, une quarantaine de présidents, rois, princes héritiers et prétendants au trône d'Europe sont attendus sur le Rocher pour assister au mariage du prince souverain. La preuve qu'en cinquante-cinq ans, Monaco a su s'imposer sur la scène internationale.

Au mariage en 1956, il n'y avait parmi les convives que les rois de Hollywood, le roi déchu d'Égypte, l'Aga Khan et François Mitterrand, alors ministre français de l'Intérieur… C'est à mettre au crédit du prince Albert, depuis 2005, de faire entendre la voix de Monaco dans le concert des nations. Tous seront accueillis dans la cour d'honneur du palais princier transformée en cathédrale à ciel ouvert par ordre protocolaire inversé selon la date de leur avènement ou d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant