Un aéroport pour faire décoller Berlin

le
0
Il remplacera les sites de Tegel et Tempelhof, théâtres de scènes mythiques durant la guerre froide.

Face à la tour de contrôle, le gigantesque terminal ultramoderne en verre, béton et acier est presque achevé. Des dizaines de grues et quelque 4000 ouvriers s'activent dans les nuées de poussière pour finir les travaux à temps. Vingt ans après la chute du mur de Berlin, c'est le dernier grand chantier de la réunification allemande et une affaire de prestige pour une capitale qui aspire à jouer les premiers rôles : le nouvel aéroport Willy Brandt de Berlin ouvrira ses pistes aux passagers dans moins d'un an, le 3 juin 2012. Il doit faire définitivement décoller la capitale allemande.

Bâti en rase campagne, à trente minutes en taxi du centre-ville, l'aéroport BBI (Berlin Brandenbourg International) Willy Brandt s'étendra sur 1470 hectares, soit l'équivalent de 2000 stades de football. Le plus gros chantier d'ex-RDA emploie 20.000 personnes. La seconde piste d'atterrissage vient d'être achevée. L'autre piste sera empruntée à l'aéroport voisin de Schönefeld, qu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant