Un adolescent tue son père à la chasse avant de se suicider

le
1
INFOGRAPHIE - Le président des chasseurs de Haute-Provence, où pratiquait le père de famille, s'étonne de voir un garçon de 14 ans porter une arme à feu alors qu'il n'était pas légalement en âge de chasser.

Les enquêteurs privilégient l'hypothèse d'un accident de chasse. Samedi, Serge Euloge, adjoint au maire de Salignac, et son fils de 14 ans chassaient sur les hauteurs du village voisin de Sourribes, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Les deux hommes ont l'habitude d'arpenter ce terrain pentu et accidenté. Mais, vers 16h30, les pompiers sont appelés pour un «malaise». À leur arrivée, les secours retrouveront deux corps inanimés. L'enquête a été confiée à la Brigade de recherches de la gendarmerie de Castellane.

«C'est un accident de chasse causé involontairement par le jeune qui, s'apercevant des conséquences irréversibles, retourne l'arme contre lui et se tue», relate le procureur de la République de Digne, Stéphane Kellenberger, qui évoque «un dram...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1903733 le lundi 16 déc 2013 à 17:26

    Regret ce fait divers n'est pas un "accident de chasse". C'est une faute du père d'avoir mis une arme dans les mains de ce garçon. Je serais curieux de s'avoir s'il y avait deux armes, une pour le père et une pour le fils qui n'a pas le droit de chasser à son âge.