Un adolescent tué par un requin à La Réunion

le
0

SAINT-DENIS-DE-LA-REUNION (Reuters) - Un adolescent de 13 ans est mort dimanche à La Réunion des suites d’une attaque de requin sur le site de surf des Aigrettes, à Saint-Gilles-les-Bains, dans l'ouest de cette île de l'Océan indien, un des départements d'outre-mer français.

Touché gravement aux membres inférieurs et supérieurs et ramené sur la plage par ses compagnons de surf, il a succombé malgré l’intervention des services de secours, précise la préfecture.

Le drame n’est produit dans une zone où les activités nautiques sont interdites en raison de la présence accrue de squales.

C'est la deuxième attaque mortelle d’un requin depuis le début de l’année à La Réunion. Le 14 février, une baigneuse de 22 ans avait été grièvement mordue devant la plage de l’Etang-Salé (sud-ouest de l’île) et n’avait pas survécu à ses blessures.

Sept personnes ont perdu la vie depuis 2011 à La Réunion à la suite d’attaques de squales, huit autres ont été blessées plus ou moins grièvement. La recrudescence de ces accidents a amené les autorités à prendre des mesures d’interdiction de la baignade et des sports de glisse depuis 2013.

Ces interdictions sont inégalement respectées dans une île tropicale où le climat invite aux loisirs balnéaires toute l’année et d’où sont originaires depuis trente ans de nombreux champions du surf français.

Dimanche, après l’attaque mortelle, la flamme rouge a été hissée sur toutes les plages du littoral ouest de l'île et plusieurs navires de pêche professionnelle ont été mobilisés par la préfecture aux alentours des lieux de l’attaque pour tenter de capturer le requin tueur.

(Bernard Grollier, édité par Emmanuel Jarry)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant