Un adolescent décède après une bagarre à Strasbourg

le
3
DÉCÈS D'UN ADOLESCENT APRÈS UNE BAGARRE
DÉCÈS D'UN ADOLESCENT APRÈS UNE BAGARRE

STRASBOURG (Reuters) - Un garçon de 13 ans, qui était en arrêt cardio-respiratoire depuis dimanche après avoir reçu des coups pendant un match de football en salle à Strasbourg, est décédé dans la nuit de lundi à mardi, a annoncé le procureur de la République.

Son agresseur, âgé de 14 ans, a été présenté mardi à un juge d'instruction en vue de sa mise en examen pour meurtre. Le parquet a requis son placement sous mandat de dépôt.

"Le garçon de 13 ans a commis des fautes de foot, ce qui n'a pas plu à celui de 14 qui lui en a fait la remarque et ils se sont mis à échanger des coups", a expliqué le procureur, Patrick Poirret, lors d'une conférence de presse.

Le plus âgé, doté d'un physique "hors norme", selon le magistrat, soit plus d'un 1m80 pour 85 kg, a fait chuter son adversaire et a continué à le frapper à la tête et à la poitrine sur le sol du gymnase "jusqu'à ce qu'il se mette à convulser".

En dépit des massages cardiaques prodigués, le garçon de 13 ans n'a pas pu être réanimé. Une autopsie devra déterminer précisément les causes de la mort. Le plus âgé, qui s'est enfui de la salle, a été interpellé peu de temps après.

Le procureur a expliqué qu'il était allé au-delà de l'homicide involontaire dans ses réquisitions "compte tenu du rapport de forces, de l'acharnement et du langage tenu par celui de 14 ans qui a dit, selon les témoignages, qu'il voulait retirer la vie à celui qui avait commis des erreurs de foot".

Les deux adolescents étaient inconnus de la justice. Tout juste l'agresseur, élevé par sa mère, avait-il été exclu d'un des collèges du quartier de l'Esplanade, qu'ils fréquentaient tous deux, en raison de problèmes de comportement.

L'auteur des coups mortels, qui a revendiqué durant sa garde à vue son attitude de "justicier" sur les terrains de football, se plaignait des nombreuses défaites qu'il devait subir.

Gilbert Reilhac, édité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • godardja le mardi 2 oct 2012 à 18:30

    Et les autres joueurs, les arbitres, les accompagnateurs, ils ont regardé faire !! Pas de chance, demain c'est conseil des Ministres donc Hollande et Valls ne pourront pas aller à Strasbourg pour réconforter les populations.

  • janaliz le mardi 2 oct 2012 à 17:43

    Des bêtes immondes. Et encore c'est faire injure aux animaux qui en principe dans la même espèce ne se tuent pas.

  • farouxfr le mardi 2 oct 2012 à 17:30

    bien entendu l'on tait les origines ethniques de l'agresseur assassin quant à celle du pauvre de gosse de 13 ans, je les devine !