Un adolescent arrêté pour insulte à Erdogan relâché, sera jugé

le
1

ISTANBUL, 26 décembre (Reuters) - Un adolescent arrêté pour avoir insulté le président Recep Tayyip Erdogan a été relâché vendredi dans l'attente de son procès mais il encourt une peine de quatre ans de prison, rapporte l'agence de presse Dogan. Le jeune homme avait critiqué vertement le Parti pour la justice et le développement (AKP) ainsi que le président lui-même, notamment par des allégations de corruption, lors d'une cérémonie de commémoration en l'honneur d'un soldat turc tué par des islamistes dans les années 1920. ID:nL6N0U90N6 Le code pénal turc interdit d'insulter le président, mais l'arrestation du jeune homme a entraîné une vague de critiques de la part des opposants au président Erdogan. Kemal Kilicdaroglu, responsable du CHP (Parti républicain du peuple, laïque), principal parti d'opposition, a salué la libération du lycéen. "Il n'est pas juste pour un adolescent de 16 ans de rester en prison, même pour une minute. C'est une bonne chose que cette erreur ait été rectifiée, même si c'est intervenu tardivement", a-t-il déclaré. (Humeyra Pamuk; Agathe Machecourt pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • birmon le vendredi 26 déc 2014 à 13:44

    L'incarcération d'un jeune voleur ou criminel de 16 ans ne me choque pas. Dans le cas présent elle én'était probablement pas nécessaire.