Un acteur de Broadway refuse les excuses demandées par Trump

le
0
    WASHINGTON, 21 novembre (Reuters) - Un acteur de la comédie 
musicale "Hamilton", qui triomphe à Broadway, a opposé lundi une 
fin de non-recevoir à Donald Trump qui lui réclamait des excuses 
pour avoir pris à partie son colistier Mike Pence lors d'une 
représentation. 
    "Il n'y a aucune raison de présenter des excuses. La 
discussion ne relève pas du harcèlement", a commenté l'acteur 
Brandon Victor Dixon, membre de la troupe qui joue la pièce 
actuellement à l'affiche du théâtre Richard Rogers à New York. 
    "L'art vise à rapprocher les gens, il cherche à élever les 
consciences", a ajouté le comédien sur la chaîne de télévision 
CBS après avoir été la cible d'une vive réaction de la part de 
Donald Trump. Ce dernier a même interrompu les consultations 
pour la composition de son gouvernement pour s'exprimer sur 
l'incident. 
    Le futur président américain estimait que son colistier, qui 
assistait à la pièce, avait été "harcelé" et que la troupe avait 
fait preuve à son égard d'un "comportement grossier". 
    Mike Pence, qui assistait à la représentation vendredi soir, 
avait déclaré dimanche qu'il ne s'était pas senti offensé par 
l'initiative des acteurs. 
    A la fin de la représentation et alors que le futur 
vice-président se préparait à quitter la salle, Brandon Victor 
Dixon, entouré par tous les comédiens de l'équipe encore en 
costume, avait lu un message à l'adresse de Pence. 
    "Monsieur, nous sommes l'Amérique dans sa diversité qui 
craint que notre nouveau gouvernement ne nous protège pas, nous, 
notre planète, nos enfants, nos parents, ni ne maintiennent pas 
nos droits inaliénables", avait déclaré l'acteur. 
    La victoire surprise de Donald Trump, qui a mené une 
campagne électorale d'une violence verbale inédite, a suscité 
des vagues de protestation aux Etats-Unis en raison de la 
personnalité controversée de l'homme d'affaires. 
    Dimanche, Mike Pence s'est voulu rassurant en affirmant que 
Trump, une fois investi le 20 janvier, serait le président de 
"tous les Américains". 
    "Hamilton" raconte l'ascension sociale d'Alexandre Hamilton, 
immigrant pauvre devenu secrétaire au Trésor de George 
Washington, premier président des Etats-Unis. Les pères 
fondateurs de la nation américaine sont tous incarnés dans la 
pièce par des acteurs noirs ou hispaniques. 
 
 (Susan Heavey; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant