Un accord trouvé aux Galeries Lafayette sur le travail dominical

le
0
    PARIS, 21 mai (Reuters) - La CFE-CGC et la CFTC ont signé 
avec la direction des Galeries Lafayette un accord qui pourrait 
permettre l'ouverture de ses magasins sur les grands boulevards 
parisiens tous les dimanches de l'année, a-t-on appris samedi 
auprès des syndicats. 
    Le texte signé vendredi entrera en vigueur si les autres 
organisations, CGT, SCID et Force ouvrière (FO), représentant 
plus de 50% du personnel ne s'y opposent pas conjointement dans 
les huit jours après en avoir été formellement informées. 
    La CFE-CGC et la CFTC représentent quant à elles 37% des 
suffrages exprimés aux élections professionnelles, soit plus que 
le seuil de 30% requis pour la validation d'un compromis à ce 
stade. 
    "Nous ne sommes pas favorables à la banalisation du travail 
dominical mais, dans ce cas de figure, il faut saisir 
l'opportunité d'un chiffre d'affaires supplémentaire", a déclaré 
à Reuters Jacques Biancotto, président de la branche commerce à 
la CFE-CGC, jugeant le texte "équilibré". 
    Selon lui, les garanties offertes par la direction au terme 
de plusieurs mois de négociations sont satisfaisantes - les 
employés doivent par exemple être payés double huit dimanches 
par an et pourront récupérer ces jours. 
    FO prévoit en revanche de faire opposition, a fait savoir le 
secrétaire de sa section fédérale du Commerce, Christophe Le 
Comte. 
    "On rencontrera bientôt les autres syndicats qui y sont 
opposés pour discuter. On fera de toute façon opposition à tous 
les accords sur le travail le dimanche dans le commerce", a-t-il 
dit. 
    Les représentants de la CGT n'étaient pas joignables dans 
l'immédiat. 
    Le grand magasin du boulevard Haussmann estime qu'une 
ouverture tous les dimanches permettrait de créer 1.000 emplois 
et de générer 10% de chiffre d'affaires supplémentaire. 
  
    Le boulevard en question compte parmi les zones touristiques 
internationales (ZTI) instaurées par la loi dite Macron, où les 
commerces peuvent ouvrir tous les dimanches de l'année à 
condition qu'un accord soit trouvé avec les syndicats. 
    Si le compromis prend bien effet, les Galeries Lafayette 
deviendront le deuxième grand magasin parisien à pouvoir ouvrir 
les dimanches dans le cadre de la loi Macron, après le 
BHV-Marais où un accord similaire a été entériné début mai.   
    Au Printemps, voisin des Galeries Lafayette, aucune 
négociation n'a pour l'heure été engagée. 
 
 (Simon Carraud, édité par Nicolas Delame) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant