Un accord historique freine le nucléaire iranien

le
0
Le compromis trouvé entre l'Iran et le groupe « 5 + 1 » est une première étape vers un règlement definitif de la crise qui s'annonce sinueux.

Envoyée spéciale à Halifax

Après dix ans de crise, de multiples péripéties, de fausses vraies négociations et de nombreuses promesses non tenues, un accord a finalement été obtenu à Genève à l'issue d'un épuisant marathon diplomatique. Le compromis passé entre l'Iran et le groupe «5 + 1» (les membres du Conseil de sécurité et l'Allemagne) prévoit un gel du programme nucléaire militaire de la République islamique en échange de la levée partielle des sanctions qui étranglent son économie. L'accord intérimaire sur lequel ont sué jour et nuit les diplomates occidentaux au bord du lac Léman n'est qu'une première étape visant à obtenir, dans six mois, un règlement définitif de la question.

Dans les grandes lignes, le contrat de Genève prévoit un arrêt de l'enrichissement de l'uranium à 20 %, le seuil limit...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant