Un accord avec la Grèce est une question de formulation-Sapin

le
2

BRUXELLES, 17 février (Reuters) - La recherche d'un accord entre la Grèce et ses partenaires européens bute essentiellement sur des questions de formulation et un compromis a émergé sur des points tels que le niveau de dette et l'impossibilité de procéder à une décote, a déclaré mardi Michel Sapin. "Il y a beaucoup de problèmes de mots. Il y a du 'wording' mais l'outil juridique ne peut être autre chose que l'extension du programme. Ce que (le ministre grec des Finances Yanis) Varoufakis nous a dit, ce que j'ai compris, c'est: le principe même de l'extension du programme, c'est oui", a dit le ministre français des Finances avant une réunion avec ses homologues européens à Bruxelles. Il a précisé que la Grèce pourrait maintenir un excédent budgétaire primaire équivalent à 1,5% de son produit intérieur brut (PIB) tant que durerait le programme d'assistance financière. (Robin Emmott; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sbroker le mardi 17 fév 2015 à 14:05

    heureusement, les allemands sont la pour defendre nos interets. c pas avec les sapin, mosco et autres maquignons qu'on y arrivera...

  • dumont47 le mardi 17 fév 2015 à 13:42

    En bref une fois encore du cinéma et de l'argent gaspillé pour ne rien faire et ne rien dire de neuf ......

Partenaires Taux