Un accident nucléaire majeur coûterait 400 milliards d'euros

le
0
Pour la première fois, des économistes ont réalisé une évaluation précise des coûts qu'entraînerait en France une catastrophe nucléaire comparable à celle de Fukushima.

Un peu moins de deux ans après la catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon, l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire () a publié les conclusions d'une étude chiffrant pour la première fois les conséquences financières d'un accident majeur sur l'un des réacteurs d'EDF en France. Dans le pire des cas, la facture serait extrêmement lourde pour l'État Français, autour de 400 milliards d'euros, ce qui provoquerait la faillite d'EDF et impacterait la croissance économique du pays sur près d'une décennie.

Les scénarios étudiés par les économistes de l'IRSN partent de l'hypothèse d'un accident sur un réacteur de 900 MW (900 megawatts) d'EDF qui entraînerait la fusion du c½ur du réacteur avec des rejets radioactifs «plus ou moins contrôlés» dans l'atmosphère dans le cas d'un a...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant