Un à trois ans de prison pour dix migrants condamnés en Hongrie

le
0
    SZEGED, Hongrie, 1er juillet (Reuters) - Un tribunal 
hongrois a condamné dix migrants à des peines d'un à trois ans 
d'emprisonnement vendredi pour avoir traversé illégalement la 
frontière en septembre 2015 à la faveur de heurts avec les 
forces de sécurité. 
    La Hongrie a érigé une barrière de barbelés à ses frontières 
pour empêcher le passage de migrants et adopté une loi qui 
interdit toute traversée illégale de la frontière au sein d'un 
groupe d'émeutiers, sous peine d'une peine maximale de cinq ans 
d'emprisonnement. Le jugement de vendredi était le premier à 
être rendu en vertu de cette loi.  
    Les accusés, syriens pour la plupart, avaient été arrêtés au 
milieu d'une foule qui se battait avec la police. Ils étaient 
sur le point d'être expulsés de Hongrie et interdits de 
territoire pour plusieurs années, d'après le tribunal. 
    Deux passeurs roumains ont été également inculpés vendredi 
par le parquet hongrois de trafic d'êtres humains, de tentative 
de meurtre et de cruauté envers des personnes pour avoir tenté 
de faire passer la frontière entre l'Autriche et la Hongrie à 
une centaine de migrants à bord d'un camion en juin 2015.  
    Ils les avaient finalement abandonnés sur le bord de la 
route, coincés dans le véhicule, en pleine chaleur estivale, 
avant de partir en Roumanie dans une autre voiture. Les 
migrants, dont des femmes et enfants menacés de suffocation, 
avaient pu forcer la porte du véhicule. Les deux hommes sont 
actuellement en détention. 
 
 (Marton Dunai, Laura Martin pour le service français, édité par 
Jean-Stéphane Brosse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant