Un 57e soldat français tué en Afghanistan

le
0
Ce soldat, qui faisait partie du 13e régiment du génie de Valdahon (Doubs), a été tué par l'explosion d'un engin explosif au cours d'une mission de reconnaissance.

C'est une mine artisanale qui est à l'origine de sa mort. Un soldat français a été tué mardi dans la vallée de Tagab, dans l'est de l'Afghanistan. «Une explosion d'un engin explosif improvisé a visé les sapeurs du détachement d'ouverture d'itinéraire piégés (DOIP), qui étaient engagés dans une mission d'ouverture d'itinéraire préliminaire à une opération», a indiqué le ministre de la Défense, Gérard Longuet, dans un communiqué. Ce soldat de première classe est mort dans l'explosion. Il appartenait au 13e régiment du génie, basé à Valdahon, dans le Doubs. L'explosion n'a pas fait de blessé, selon un porte-parole de l'état-major des armées.

Dans un communiqué, l'Élysée indique que Nicolas Sarkozy a appris «avec beaucoup d'émotion» ce décès en fin de matinée. «Le chef de l'Etat présente à sa famille et à ses proches ses plus sincères condoléances et s'associe à leur douleur», poursuit le texte.

Il s'agit du 57e militaire français tué en A

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant