Un 14 Juillet qui tombe à pic pour Hollande

le , mis à jour à 11:09
1
Un 14 Juillet qui tombe à pic pour Hollande
Un 14 Juillet qui tombe à pic pour Hollande

Selon un vieux proverbe italien, « Mieux vaut vivre un jour comme un lion que cent ans comme un mouton ». Ce jour, pour François Hollande, pourrait bien être ce 14 Juillet, qui, une fois n'est pas coutume, arbore pour le chef de l'Etat tous les symboles d'une Fête nationale. Un jour sur lequel il aimerait probablement faire un arrêt sur image. Celui qui conserve la palme du président le plus impopulaire de la Ve République profite du calendrier labyrinthique de la crise grecque et de son dénouement, hier matin, après une semaine de négociations pendant lesquelles Hollande et Merkel ont reconstitué le couple moteur de l'Union européenne.

A moins de six mois d'élections régionales qui s'annoncent catastrophiques pour le PS, François Hollande réussit à mettre en sourdine les critiques des pro comme des anti Tsipras, les pourfendeurs, mais aussi les inconditionnels de l'Euro. Bien sûr, Marine Le Pen, à l'extrême droite, comme, à l'opposé, Jean-Luc Mélenchon sont, chacun avec ses arguments, montés au créneau pour fustiger le compromis de Bruxelles. Mais le communiste Pierre Laurent, plus modéré, le salue : « Pour une fois, [...] la France ose hausser le ton un peu face aux exigences aberrantes d'Angela Merkel, et c'est salutaire pour l'Europe. » Pour le frondeur Jérôme Guedj : « Hollande efficace dans l'adversité quand une certaine idée de la France est en jeu. Mali, Charlie, no Grexit », reconnaît-il dans un tweet.

Autorité et sécurité

Du bout des lèvres, l'opposition républicaine de droite, quelque peu embarrassée, lui rend hommage. « Nous nous félicitons qu'un accord ait pu être trouvé », déclare Eric Woerth, délégué général au projet des Républicains, et que François Hollande, après avoir eu « une forme de complaisance », a finalement « joué son rôle, il s'y est consacré avec beaucoup d'énergie ». De quoi assurer le président et son Premier ministre d'une majorité ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mardi 14 juil 2015 à 11:04

    A pic avec un attentat dans une raffinerie...MDR....