UMP : une course d'obstacles qui fait grincer les dents

le
0
La recherche des signatures, nécessaire pour se présenter à la tête du parti, est loin d'être aisée, surtout pour les petits candidats

Pour les candidats et leurs équipes, c'est une véritable course contre la ­montre: s'ils veulent se présenter devant les militants pour la présidence de l'UMP, ils ­devront, avant le 18 septembre, avoir présenté auprès de la commission d'organisation et de contrôle des opérations électorales de l'UMP au moins 7924 parrainages de militants à jour de cotisation au 30 juin 2012. Ces parrainages doivent également provenir d'au moins dix départements différents pour valider une candidature. Aucun candidat ou présumé candidat ne conteste cette règle, mais la plupart dénoncent les ­délais trop courts et la complexité des procédures.

«Priver les candidats d'un accès aux fichiers des adhérents ne nous facilite pas vraiment la tâche», reconnaît Bruno Le Maire, qui revendique «plus d'un millier de promesses» à ce jour. Des promesses et pas encore forcément des parrainages enregistrés en bonne et due forme, comme le soulignent des proches de ­Xavie

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant