UMP : tous derrière Nicolas Sarkozy... ou presque

le
0
Le soutien des ténors de l'UMP est resté mesuré.
Le soutien des ténors de l'UMP est resté mesuré.

"J'aime passionnément mon pays et je ne suis pas un homme qui se décourage." Au politico-judiciaire s'ajoute désormais la campagne de com millimétrée, orchestrée par Nicolas Sarkozy lui-même et certains de ses fidèles. En effet, depuis l'intervention télévisée où l'ex-chef de l'État s'est exprimé pour la première fois depuis sa défaite de 2012 - et ce, devant plus de neuf millions de téléspectateurs -, les réactions pleuvent. Certains fidèles de l'ancien président n'ont pas ménagé leur soutien. Mais d'autres modèrent leurs réactions.

Les proches de Nicolas Sarkozy dénoncent un "acharnement" et accusent diverses tentatives pour empêcher son retour. "L'acharnement est tel contre l'ancien président de la République..." s'étrangle Valérie Debord. "À chaque fois qu'il évoque son éventuel retour aux affaires, étonnamment, il est inquiété par une affaire de justice qui immédiatement fait pschitt : Bettencourt, Karachi..." déplore la déléguée générale adjointe de l'UMP sur BFM TV. Nadine Morano, soutien indéfectible de l'ex-président, a jugé que Nicolas Sarkozy avait été "extrêmement convaincant", avant de dénoncer "une France manipulée par ce pouvoir socialiste sans vergogne". C'est bien connu, la meilleure défense, c'est l'attaque.

Malgré les affaires à répétition, les plus fidèles rêvent d'un retour du candidat providentiel. Au lendemain de la mise en examen, Brice Hortefeux, président de l'Association des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant