UMP : Sarkozy promet de redécouper les cantons

le , mis à jour à 14:52
7
UMP : Sarkozy promet de redécouper les cantons
UMP : Sarkozy promet de redécouper les cantons

Recevant les élus départementaux de l'UMP issus des élections des 22 et 29 mars, mercredi matin, Nicolas Sarkozy s'est engagé à redécouper les cantons. «C'est un engagement: nous ne conserverons pas le scandaleux découpage électoral des cantons», a lancé le président de l'UMP  devant plusieurs centaines de responsables. «Jamais un gouvernement ne s'était livré à un tel charcutage malhonnête», a-t-il accusé. Les élections départementales ont concerné quelque 2054 cantons, nombre divisé par deux pour éviter une inflation des élus, chaque canton élisant désormais un tandem homme-femme. 

Comme au soir des deux tours des départementales, Nicolas Sarkozy a de nouveau exprimé sa conviction d'une alternance inexorable. «L'alternance est en marche, mais qu'il l'entende bien là-bas, rien ne l'arrêtera», a-t-il déclaré à l'adresse de celui qui lui a succédé à l'Elysée. «Le drame de la division nationale accroît les divisions locales, l'avantage du rassemblement national, c'est qu'il fait pression sur le local», a-t-il poursuivi.

«Les forces de l'unité emportent tout sur leur passage», a asséné le président de l'UMP, mais «les forces de la division aussi». Et d'avertir : «Les divisions ouvrent les vannes de la haine à un niveau invraisemblable, ce n'est plus possible !». Pour l'ex-chef de l'Etat, lors du scrutin départemental, «la stratégie d'union a été plébiscitée». «A nous de veiller à ce que les démons de la division ne se réveillent pas dans la seconde qui suit l'élection, a-t-il lancé. Il faudra protéger l'élection régionale de nos divisions».

Le PS «regrette» l'absence de vision politique de l'UMP

L'ex-Président de la République a pris les nouveaux élus à témoin : «Quand ça se bagarre là-haut, c'est dans les cantons qu'on paye l'addition». Pour lui, la victoire «n'est pas un blanc-seing», elle doit servir «pour rassembler le plus largement possible».

Le Parti ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le mercredi 8 avr 2015 à 18:10

    Ils ne pensent qu'aux élections. Si encore il modifiait pour faire des économies (comptez les présidents et les vice-présidents), non, ils modifient pour mieux se faire élire.

  • frk987 le mercredi 8 avr 2015 à 17:50

    C'est pas un redécoupage c'est la SUPPRESSION qu'il faut faire....encore un qui a tout compris !!!!

  • maximan le mercredi 8 avr 2015 à 17:24

    Merci M Sarkozy, une décision que les français attendaient avec impatience....

  • pichou59 le mercredi 8 avr 2015 à 17:20

    on lui demande de réduire le nombre d'élus & indemnités, régime spéciaux de retraite , inégalité privé public chômage réduction indemnités des glandeurs imposition de toutes les indemnités des élus comme dans le privé - c'est déjà pas mal.

  • graille2 le mercredi 8 avr 2015 à 15:29

    c'est reparti: on promet de defaire ce que l'autre a fait! Ils sont tous pareils et apres on s'etonne que plus personne ne veuille voter. Il y a mieux a faire M. Sarkosy

  • M1461628 le mercredi 8 avr 2015 à 14:43

    Les articles sur Sarkosy taxant Bayrou de sida ont disparu.....

  • M7097610 le mercredi 8 avr 2015 à 14:41

    rien a f outre de ce genre de promesse. Qu'il fasse des cantons les communes