UMP : Sarkozy estime avoir fait son «devoir»

le
0
L'ancien chef de l'État pense avoir réussi à rapprocher Copé et Fillon tout en maintenant la distance avec la politique qu'il s'était imposé.

Il y a la ligne Copé, la ligne Fillon et… la ligne de crête de Nicolas Sarkozy: se tenir à équidistance des deux rivaux de l'UMP, réussir à «s'impliquer sans s'engager» selon la formule d'un proche. L'ancien président de la République ne veut pas apparaître indifférent aux malheurs de son ancien parti, mais il ne veut en aucun cas retomber dans le chaudron de la politique active. Jusqu'à maintenant, il estime avoir à peu près réussi dans cet exercice d'équilibriste.

Lundi matin, il s'est réjoui auprès d'un des habituels visiteurs d'avoir «encouragé une rencontre en tête à tête entre les deux». «C'était loin d'être acquis», a-t-il expliqué en soulignant qu'il avait fait «son devoir». Désormais, «la solution est entre leurs mains», conclut-il, et donc: «Qu'ils se débrouillent!» C'est la raison pour laquelle Nicolas ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant