UMP : questions sur une nouvelle élection

le
0
Alors que Jean-François Copé et François Fillon semblent s'être entendus sur l'organisation d'un référendum sur un nouveau vote, plusieurs points restent à régler entre les deux parties.

Un nouveau vote ou le divorce. Pour François Fillon, le choix se résume désormais à cela. L'ex-premier ministre, qui a mis la pression à son adversaire en lançant un nouveau groupe parlementaire distinct de l'UMP, a exigé mardi matin l'organisation d'une nouvelle élection. Une perspective qui n'enchante évidemment pas Jean-François Copé. Mais sous la pression de Nicolas Sarkozy, le député-maire de Meaux a fini par lâcher du lest en proposant l'organisation d'un référendum auprès des militants sur l'organisation d'un nouveau vote. De nombreux points restent cependant à préciser.

» Quelle légitimité?

S'il accepte que les militants se prononcent sur la question, le camp Copé considère qu'une nouvelle élection n'est pas légitime. Pour eux, un nouveau...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant