UMP : pourquoi Raffarin s'est lancé dans sa médiation

le
2
L'ancien premier ministre est l'artisan du cessez-le-feu entre Jean-François Copé et François Fillon.

Comment Jean-Pierre Raffarin a-t-il réussi là où Alain Juppé et Nicolas Sarkozy ont successivement échoué? N'en déplaise au maire de Bordeaux, qui n'a pas pu retenir une amabilité contre «les ouvriers de la 25e heure», c'est bien grâce à la médiation du sénateur de la Vienne que les belligérants de l'UMP ont conclu un cessez-le-feu lundi.

Paradoxalement, le copéiste Raffarin s'est décidé à se jeter dans la bataille en réaction à l'intervention d'un autre partisan du président proclamé de l'UMP, Patrick Buisson. Tout sépare les deux hommes, qui s'étaient déjà cherchés par médias interposés pendant la campagne de Nicolas Sarkozy, l'un reprochant à l'autre la «droitisation» du discours du candidat. L'ex-premier ministre n'a pas supporté que le 11 décembre, sur ­Europe 1, l'ancien conseiller du président interprète la victoire de la motion de la Droite forte...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • serge537 le mercredi 19 déc 2012 à 09:21

    c est la loge qui gouverne

  • NYORKER le mardi 18 déc 2012 à 22:40

    Parce qu'il n'avait plus de boulot chez Jacques Vabre, son ex employeur ! on l'appelait d'ailleur El Gringo le père Raffarin dans le milieu du café.Comme Pasqua chez Ricard, sauf que le ricard attaque plus que le café.