UMP : les drôles de factures des copéistes

le
0
Bastien Millot, cofondateur de Bygmalion.
Bastien Millot, cofondateur de Bygmalion.

Jusqu'où iront les révélations sur les liaisons dangereuses entre la société Bygmalion dirigée par des proches de Jean-François Copé et le président de l'UMP ? Après les 8 millions d'euros versés par le parti à cette société de conseil et de communication chargée de l'organisation de la plupart des meetings de la campagne présidentielle de 2012, Le Point.fr s'est procuré une étrange facture. Celle d'une formation dispensée à l'automne 2013 par Ideepole, une filiale de Bygmalion, sobrement libellée : "Maîtriser la prise de parole en public et dans les médias (perfectionnement)". Le bénéficiaire de la formation est Olivier Bettati, conseiller général des Alpes-Maritimes, ex-adjoint de Christian Estrosi à Nice et candidat dissident pour les prochaines élections. La facture s'élève à 6 099,60 euros pour trois jours de coaching et est adressée au conseil général des Alpes-Maritimes. Une somme rondelette quand la prestation est réellement fournie. Mais qui devient de l'enrichissement illégal quand la formation est fictive -ce qui est souvent le cas-, permettant à la société et au bénéficiaire de se partager ce montant. Ce dernier est "bien calculé", nous précise un expert des finances publiques pour les collectivités locales. "6 000 euros, cela n'attire l'attention ni de votre opposition, ni du préfet, ni de la chambre régionale des comptes." On ne s'étonnera pas de la popularité de Jean-François Copé auprès des élus...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant