UMP : Lefebvre, de retour à l'Assemblée, défend sa «victoire très nette»

le
7
UMP : Lefebvre, de retour à l'Assemblée, défend sa «victoire très nette»
UMP : Lefebvre, de retour à l'Assemblée, défend sa «victoire très nette»

Ne lui parlez surtout pas d'une victoire au rabais, Frédéric Lefebvre, fraîchement élu député UMP de la 1ere circonscription d'Amérique du Nord avec moins de 14% de participation, risque de s'agacer . «C'est amusant parce que comme toujours - ce n'est pas très fair-play d'ailleurs - quand il y a une victoire qui dérange certains, on est mauvais joueur. On accuse l'arbitre, les Français d'Amérique du nord», a-t-il sèchement répondu au micro de France Info mardi matin, le jour de son retour à l'Assemblée nationale.

Dimanche, ce proche de Sarkozy a remporté la législative partielle, obtenant 53,72% des voix contre 46,28% pour le socialiste Franck Scemama, soit un écart d'environ 1 500 voix à l'échelle de la circonscription, qui regroupe les Etats-Unis et le Canada. Lui préfère parler d'«une victoire qui est très nette» et rappeler qu'il avait «mobilisé deux fois plus» que dans l'autre élection partielle qui s'est jouée également dimanche, celle de la 8e circonscription des Français de l'étranger (Italie, Israël, Turquie).

Et l'ancien secrétaire d'Etat chargé du Commerce de défendre l'engagement de ses électeurs contre qui un injuste procès serait engagé. «Il y a eu 21 000 électeurs qui se sont mobilisés. Dans toutes les élections partielles depuis septembre, on est entre 17000 et 35000. Personne n'a fait de procès aux Français de France qui votent. Par contre, les Français de l'étranger, on les met en accusation. »

Lefebvre soucieux «des infirmières du Québec»

Passé ce recadrage, celui qui avait déjà siégé à l'Assemblée entre juillet 2007 et juillet 2009 - comme député des Hauts-de-Seine pendant le passage au gouvernement d'André Santini, dont il était le suppléant - a tenu à se définir «en homme d'unité.» Il a enchaîné les formules consensuelles du même type, expliquant par exemple que «cette victoire, c'est le rassemblement des uns et des autres.» Pas question donc ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gmich10 le mardi 11 juin 2013 à 17:03

    Ah ! non ! Rantanplan c'est l'autre b e n ê t ,moi Pédalo !!

  • manx750 le mardi 11 juin 2013 à 16:57

    Enfin, Zadig et Voltaire reviennent à l'Assemblée! Rantanplan va pouvoir nous faire rire (jaune) un peu !

  • fdelorm3 le mardi 11 juin 2013 à 11:29

    Il a raison d'être heureux, ils étaient quatre dans l'ascenseur pour voter......

  • frk987 le mardi 11 juin 2013 à 10:48

    Vous savez derouet2, vous oubliez que FH a été élu avec 22% des inscrits par une population directement concernée, alors 14% pour des gens qui n'en rien à fiche, c'est du même tonneau.

  • derouet2 le mardi 11 juin 2013 à 10:38

    14% quel enthousiasme a se rendre aux bureaux de vote et encore les votants ont du mettre deux bulletins...

  • frk987 le mardi 11 juin 2013 à 10:36

    C'est déjà beau d'avoir autant de gens qui se déplacent pour une élection dont ils n'ont strictement rien à fiche. Les émigrés US, Canada n'ont pas la mentalité des traîne-patins qui reviendront un jour dans le paradis soviétique français.

  • lolin le mardi 11 juin 2013 à 09:47

    Il est heureux avec ça: 14% de votants. Une seule voie pour gouverner il le ferait quandmême. Qu'elle bande de profiteurs. Allez les retraités, la main à la poche pour payer tous ces B.ouffons