UMP : Larcher veut éviter le «schisme»

le
0
INTERVIEW L'ancien président du Sénat souhaite un nouveau vote, mais « pas aux calendes grecques ».

Sénateur des Yvelines, Gérard Larcher a soutenu François Fillon. Il répond aux questions du Figaro.

LE FIGARO.- Imaginez-vous une issue heureuse au conflit Fillon-Copé?

Gérard LARCHER.-Cette élection devait être un nouveau temps démocratique pour l'UMP. Or nous en sortons comme des naufragés. Des solutions ont été avancées, de part et d'autre, sans qu'aucune de ces bouées de sauvetage ne parvienne à régler le problème de crédibilité et de légitimité qui se pose. Nous ne pouvons pas nous éterniser dans ce conflit alors que la situation politique, économique et sociale est très préoccupante. Je ne défends qu'une seule voie: un nouveau vote, après modification des statuts et mise en place d'une structure qui assure la crédibilité du scrutin. Tout le monde y gagnera. Nous partirons alors ensemble d'un pied n...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant