UMP : la victoire de la gauche pas inéluctable

le
0
La réunion des cadres de l'UMP, samedi à Paris, a entretenu l'espoir d'une surprise lors des législatives des 10 et 17 juin prochains.

Les protestations d'unité des gradés de l'UMP ont presque occulté, samedi, le message qu'ils étaient censés délivrer à leurs troupes: la défaite aux législatives n'est pas inéluctable. «Il y avait un décalage total entre les tentatives de François Fillon et de Jean-François Copé pour masquer leur rivalité, et les attentes de nos militants, mobilisés à bloc», regrette un ­cadre.

Car le moral des troupes est bon, tout le monde est d'accord sur ce point. «Il n'y a pas eu de coup de blues, a relevé Alain Juppé. Je sens chez nos militants, nos sympathisants et nos électeurs une volonté de gagner qui n'a pas faibli, ce qui, d'ailleurs, surprend le nouveau pouvoir.»

Cohabitation «peu probable»

Explication, selon Jean-François Copé: «François Hollande a été élu, mais l'écart est très faible.» Même Jean-Pierre Raffarin a estimé dans son intervention que l'élection était «gagnable», parce qu'un «événement international» pouvait «intervenir à tout mo

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant