UMP : la reconnaissance des courants, l'autre enjeu du congrès

le
0
Ce dimanche les militants UMP auront à choisir entre six « motions » paralèlement à l'élection de leur président.

En fait, dimanche, les adhérents n'auront pas un, mais bien trois bulletins de vote à leur disposition. Outre celui portant sur la désignation du futur président, les votants auront à ratifier la nouvelle «Charte des valeurs» du parti - dont la version actuelle date de 2002 -, mais aussi à choisir entre six «motions». Sans doute, l'autre grand enjeu de ce congrès.

Inscrite dans les statuts du parti, il y a dix ans, mais jamais appliquée, cette reconnaissance des sensibilités doit permettre aux motions, qui franchiront la barre des 10 % des suffrages, de bénéficier de moyens financiers proportionnels à leur score et de peser ainsi dans les instances du parti.

«Risque de balkanisation»

Les adhérents, toutefois, qui refuseraient de choisir entre l'une de ces motions, qui ont vocation à devenir des «mouvements», disposeront sur leu...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant