UMP : «La campagne doit retrouver sa sérénité»

le
1
INTERVIEW - Le député UMP des Bouches-du-Rhône, Bernard Deflesselles, s'est déclaré en faveur de Jean-François Copé.

LE FIGARO. - Que vous inspirent les appels de plusieurs proches de François Fillon qui réclament la démission de Jean-François Copé de son poste de secrétaire général de l'UMP?

Bernard DEFLESSELLES. - C'est une idée dont il vaut mieux sourire. La question a été tranchée à l'unanimité par le bureau politique de l'UMP, au mois de juillet, après que la commission de contrôle des élections a estimé qu'il n'était pas besoin d'installer une direction transitoire. Au même bureau politique, François Fillon et ses proches ont fait des propositions sur l'organisation du vote qui ont été reprises in extenso. Ils ne voulaient pas de vote par Internet, ils ont été exaucés. Ils voulaient un accès au fichier et un budget pour faire campagne, ils ont été entendus. Ils voulaient un débat et Jean-François Copé vient de confirmer qu'il y aura bien un débat entre les candidats. Ce qui lui a valu d'être critiqué! Cela ne sert à rien de se dresser sur ses ergot

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3101717 le lundi 27 aout 2012 à 08:36

    La sereinité est bien là : tout le monde s'en moque ;)