UMP : Juppé pose ses conditions pour participer au triumvirat

le
2
UMP : Juppé pose ses conditions pour participer au triumvirat
UMP : Juppé pose ses conditions pour participer au triumvirat

Alors que plusieurs voix se sont élevées ce week-end pour remettre en cause la légitimité du triumvirat d'anciens Premiers ministres censé diriger l'UMP jusqu'en octobre, en remplacement de Jean-François Copé, ce lundi Alain Juppé pose les conditions de sa participation. 

«Je ne participerai au groupe des trois qu'à deux conditions: que la décision ne soit pas source de division mais soit prise de manière consensuelle; que ce groupe ait les moyens d'organiser le fonctionnement de l'UMP sur des bases administratives et financières clarifiées» écrit le maire de Bordeaux sur son blog.

En clair, le fondateur de l'UMP accepte d'assurer l'intérim de la présidence du mouvement à condition qu'il obtienne l'approbation du bureau politique qui doit se réunir avant le 15 juin, date du départ effectif de Jean-François Copé.

Seconde exigence : que la clarification financière sur la situation du parti soit faite. Autrement dit que Jean-François Copé se montre transparent avec ceux qui lui succéderont alors qu'une enquête préliminaire est en cours sur les comptes de l'UMP et ses relations avec la société de communication Bygmalion, qui l'ont poussé à la démission la semaine dernière.

VIDEO. Juppé avait salué la démission de Copé

Debré s'en prend à Morano et Guéant 

Sur RFI, le député UMP de Paris, Bernard Debré n'a pas mâché ses mots à l'égard de Nadine Morano et Claude Guéant. Ces deux anciens ministres proches de Nicolas Sarkozy ont dénoncé ce week-end l'«illégalité» de la nomination sans vote d'Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin et François Fillon à la tête de l'UMP.  

«Je vais vous dire très franchement, je ne veux pas être grossier mais ils commencent à nous ennuyer, j'allais dire à nous emmerder» a lâché Bernard Debré. Nadine Morano, «qu'elle se contente d'être député européen, elle n'avait aucun titre à l'être si ce n'est que c'était une récompense parce qu'elle ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • olive2a le mardi 3 juin 2014 à 14:02

    après avoir sauté pour Chichi, il revient par Copé...

  • duine le mardi 3 juin 2014 à 13:04

    et pendant ce temps, le nain de jardin court toujours...le français lambda aurait fait 10% des malversations que sarko a faite, il aurait été out droit à la case prison sans recevoir 20000 et lui, se demande s'il va se positionner en candidat.et après ils comprennent pas pourquoi le pen fait 25 % aux européennes.