UMP : Juppé demande des comptes à Copé

le
0
UMP : Juppé demande des comptes à Copé
UMP : Juppé demande des comptes à Copé

ON ATTENDAIT une mission transparence de Jean-François Copé sur les finances de l'UMP. On en retiendra surtout la petite passe d'armes qui a eu lieu avec Alain Juppé. Hier matin, devant le comité stratégique réunissant une vingtaine de hauts gradés du parti, le député-maire de Meaux a, pour la première fois, répondu concrètement aux attaques du « Point » sur les accusations de surfacturation à une société tenue par des amis (Events & Cie, filiale de Bygmalion). Vingt minutes de grand oral, où Copé a notamment rejeté les « huit millions d'euros empochés » par Events pendant la campagne présidentielle de 2012, mais évoqué la somme de 4,1 MEUR. Quant à la dette de l'UMP, il a mentionné 24,1 millions, et non 96 millions comme l'avait affirmé l'hebdomadaire.

De quoi rassurer les siens sur l'état financier du parti ? A la sortie du comité stratégique, les avis étaient en tout cas mitigés. « C'était hallucinant, un grand gloubi-boulga de chiffres, sans aucun document à notre disposition ! » s'emporte un ancien ministre, reprochant surtout au président de l'UMP de ne pas avoir « répondu clairement aux soupçons de surfacturation ». Tandis qu'un député accuse Copé d'« avoir volontairement programmé cette riposte le jour du discours général de Manuel Valls pour en atténuer l'écho médiatique ». « Mauvaise foi », répondent en choeur les supporteurs du président de l'UMP. « A l'issue de sa présentation, pas une personne ne lui a posé une question, s'énerve même un de ses partisans. C'était pourtant le moment ! » Surtout, ils remarquent l'absence de François Fillon à cette réunion. Celui-là même qui, il y a une semaine, avait pourtant demandé la mise en place d'un « comité de surveillance pour superviser les comptes ». Selon l'entourage de ce dernier, « il aurait décidé d'annuler sa venue au dernier moment, pour ne pas donner l'impression de cautionner le petit numéro de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant