UMP : il faut tout changer !

le
0
Après un meeting de Nicolas Sarkozy, en 2012.
Après un meeting de Nicolas Sarkozy, en 2012.

Gae?tan Malange a été élu plus jeune maire d'Aquitaine en mars dernier. À 23 ans, ce militant UMP est à la tête du conseil municipal de Saint-Barthélémy-d'Agenais, dans le Lot-et-Garonne. Avec cinq autres camarades (Nicolas Kandel, Abel Melman, Nicolas Sabet, Alexandre Panzani, Louis Sorisi), il nous a adressé cette tribune. Il plaide pour la refondation totale du parti et contre une ouverture au centre. Le débat est lancé. À vous de réagir...

Nous prenons la plume d'un geste spontané afin de laisser s'exprimer le coeur battant de l'UMP. Nous ne sommes personne. Aucun de vous ne nous connaît. Nous n'avons ni poste-clé ni titre de noblesse : nous sommes de simples militants UMP, les soldats oubliés d'un parti qui a pu parfois nous décevoir. C'est sur les marchés, à la sortie des métros, des commerces, dans nos territoires ruraux, que vous aurez le plus de chance de nous croiser. Nous sommes les petites mains, les travailleurs de l'ombre, ceux qui collent des affiches de campagne loin du confort de la rue de Vaugirard.

Au lendemain de la démission de notre président Jean-Franc?ois Copé, nous souhaitons adresser cette tribune aux militants de l'UMP, à ces soldats oubliés par un parti trop longtemps accaparé par l'ambition de ses aînés. Alors que la France souffre, que le cho?mage atteint des sommets, que l'état de nos finances publiques n'a jamais été aussi dégradé, que les Franc?ais sont plus que jamais déroutés,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant