UMP : Hortefeux insiste sur le «devoir d'unité»

le
0
L'ancien ministre tarde à apporter son soutien à l'un ou l'autre des deux candidats pour diriger le parti.

Lundi, à Paris, son nom figurait sur la liste des invités pour la remise de l'Ordre national du mérite à Jérôme Lavrilleux, le directeur de cabinet de Jean-François Copé, par Nicolas Sarkozy. Mais dans la soirée, Brice Hortefeux, eurodéputé de la grande circonscription Centre qui comprend l'Auvergne, sa terre d'élection, devait accueillir François Fillon à Châtel-Guyon, près de Clermont-Ferrand. Un accueil prévu de longue date qui se voulait avant tout cordial, «au nom d'un devoir d'esprit d'unité», mais ne devrait pas valoir pour autant ralliement au panache de l'ancien premier ministre dans sa course à la présidence de l'UMP.

En fait, Brice Hortefeux, qui n'a jamais caché ses «liens d'amitiés» avec Jean-François Copé, mais se félicite d'avoir «travaillé en confiance pendant quatre ans» avec François Fillon, tarde à apporter son soutien à l'un ou l'autre des deux candidats pour diriger le parti. Aujourd'hui président de l'Association des amis de Nic

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant