UMP-FN : une majorité de sympathisants en faveur d'accords locaux

le
0
Photo d'illustration
Photo d'illustration

Des accords aux élections locales entre l'UMP et le FN ? C'est ce que souhaitent 55 % des sympathisants de l'UMP et 62 % des sympathisants du FN interrogés en mars 2014, selon un sondage exclusif Ifop pour le site internet Atlantico.En regardant de plus près les chiffres de l'étude, on se rend compte qu'ils étaient simplement 32 % pour l'UMP en octobre 2010. "Avant l'arrivée de Marine Le Pen à la tête du Front national, de la fin des années 2000 à la fin des années 2010, seulement un tiers de l'électorat de droite était favorable à des accords locaux. Après l'arrivée de Marine Le Pen, le paysage a complétement changé. Ceci est lié notamment à la stratégie de dédiabolisation du FN, mais aussi parce qu'à partir de ce moment-là, le FN est redevenu une force électorale puissante capable de gêner ou d'empêcher des victoires de la droite", analyse Jérôme Fourquet sur le site internet d'Atlantico. Sentiment de puissance de l'électorat FNDu côté de l'extrême droite, on remarque que le taux des sympathisants FN à souhaiter un accord avec l'UMP avait atteint 77 % lors de l'entre-deux-tours de l'élection présidentielle de mai 2012 pour finalement décroître à 62 % en mars 2014. Comment l'expliquer ? "Cette statistique traduit le sentiment de puissance de cet électorat FN, qui se sent suffisamment fort aujourd'hui pour ne pas ressentir forcément le besoin de s'allier (...) Une partie de l'électorat FN peut être lassée de tendre...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant