UMP : excédé, Nicolas Sarkozy maintient la pression

le
1
L'ex-président a continué à s'entretenir avec les acteurs du psychodrame. » Crise à l'UMP : le Sage Sarkozy avait le droit d'intervenir

Plus difficile que le sauvetage des banques en octobre 2008? Plus périlleux que le conflit en Géorgie? Plus ardu qu'une avancée au G20 sur la régulation bancaire? Imposer la paix dans son propre camp. Amener les siens à faire un pas vers la réconciliation. Nicolas Sarkozy a découvert mercredi matin que son plan de paix avait tenu douze heures à peine! Une véritable gifle pour celui qui a été intronisé la veille par les médias véritable patron d'une droite qui a perdu la tête. Nicolas Sarkozy a été «excédé et stupéfait» de découvrir que, comme dans un film d'horreur, le pire était encore possible même après l'heureux dénouement qui devait inscrire le mot «fin».

Dès l'aube, au micro d'Europe 1, Jean-François Copé annonçait qu'il considérait que tout était caduc, car François Fillon n'avait pas, de son côté, renoncé à l...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le jeudi 29 nov 2012 à 07:53

    JPi - Qu'est ce qui cloche avec ces deux là, Fillons-Droit et Co-Opération ? Je crois qu'aucun des deux ne serait capable, comme Sarko, de dépenser 600 milliards d'euros en plus et en trop en 5 ans. Pour cela ils ont besoin de leur maître à dé-penser. Les militants de l'UMP (Ultra Mauvais Parti) devraient y ré-fléchir.