UMP et PS s'inquiètent de la percée du nouveau FN

le
0
A l'aube de l'élection présidentielle, les deux partis suivent attentivement la montée en puissance de Marine Le Pen.

Il y a de quoi s'inquiéter pour l'UMP et pour le PS. En 2012, l'arbitre de la présidentielle pourrait être le FN, incarné par Marine Le Pen. À en croire les sondages, elle aurait une chance d'obtenir un meilleur résultat que son père en 2002. Jean-Marie Le Pen s'était alors qualifié pour le second tour... Selon une enquête CSA à paraître aujourd'hui dans Marianne , elle recueillerait 17 % ou 18 % des voix suivant les hypothèses. Dans la première, Dominique Strauss-Kahn pour le PS obtiendrait 30 %, Nicolas Sarkozy 25 %. Dans la deuxième, le président sortant, affrontant Martine Aubry (22 %), arriverait en tête avec 28 %.

À l'UMP, Marine Le Pen est considérée comme plus dangereuse que son père. «Les problèmes que pose le FN seront écoutés de manière plus attentive avec Marine Le Pen, qui a un langage plus policé», estime le député de la Drôme, Hervé Mariton. «Marine Le Pen ne peut séduire les électeurs UMP que si nous ne défendons pas ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant