UMP et PS face au dynamisme de Le Pen

le
0
INFOGRAPHIE - Le Front national mise sur les municipales de mars 2014 pour faire une percée dans les villes de taille moyenne de la France périurbaine et dans les zones rurales.

Les états-majors de l'UMP et du PS ne cachent plus leur inquiétude: comment contenir la progression probable de Marine Le Pen aux municipales et aux européennes de 2014? Le chômage toujours en hausse, les avis d'imposition salés qui arrivent dans les boîtes aux lettres, la flambée de la violence à Marseille et la crise syrienne créent un climat propice à un fort vote contestataire l'an prochain.

Marine Le Pen, elle, savoure. Après avoir frôlé le dépôt de bilan politique entre 2007 et 2010 - ce n'est pas si ancien -, son parti connaît désormais un dynamisme incontestable. «Je creuse mon sillon, déclare Marine Le Pen, qui avait obtenu 17,9 % à la présidentielle, soit 6.421.426 voix. Chez nous, le chef est incontesté, la ligne politique est claire et la préparation des municipale...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant