UMP : de bons résultats sans effet sur la guerre Copé-Fillon

le
0
L'électorat de droite a privilégié «l'intérêt général» sur la tentation de sanctionner la guerre des chefs.

Le premier tour des partielles qui se sont déroulées dimanche va-t-il contribuer à ramener la paix au sommet de l'UMP? C'est, officiellement du moins, ce qu'espèrent les acteurs d'un psychodrame qui en est à sa quatrième semaine. «Les électeurs nous renvoient à un devoir d'humilité», a estimé Jean-François Copé sur Radio Classique, lundi. «L'électorat de droite qui s'est mobilisé beaucoup pour ces élections nous adresse un message clair: ils préfèrent que l'on soit d'abord là pour s'opposer plutôt que pour se chamailler», a-t-il ajouté.

Dans son communiqué de dimanche, François Fillon s'était contenté d'une déclaration de principe: «Plus que jamais, face à la situation difficile que connaît notre pays et à la politique du gouvernement, notre parti doit incarner une alternance crédible pour mener le redressement national», avait-il écrit.

Lau...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant