UMP : Bertrand a «peur» pour son parti et pousse Baroin à en prendre la tête

le
1
UMP : Bertrand a «peur» pour son parti et pousse Baroin à en prendre la tête
UMP : Bertrand a «peur» pour son parti et pousse Baroin à en prendre la tête

Le député et ancien ministre Xavier Bertrand a peur pour son parti, l'UMP. Finances dans le rouge, barons aux «ego surdimensionnés» rêvant tous à l'Elysée, phrases assassines, échange de noms d'oiseaux, adhérents en voie de désertion... Xavier Bertrand voit rouge. «Avec toutes les dettes que nous avons (...), heureusement qu'on est propriétaire, sinon on serait à la rue», a-t-il dit dimanche à propos du siège de l'UMP, achat critiqué par l'ex-ministre Eric Woerth.

Invité de l'émission «Tous politiques» sur France Inter/France 24/Le Parisien, le député de l'Aisne s'est prononcé en faveur d'une candidature de François Baroin à l'automne à la tête du parti. Il a assuré que Baroin «rendrait réponse dans les jours qui viennent». Car d'après lui, l'ancien ministre, député-maire de Troyes, très proche de Jacques Chirac, a «l'expérience de la gestion de l'UMP à un moment difficile, la personnalité requise». Et qu'il est attaché à «l'organisation de primaires à l'automne 2016».

Comme Eric Ciotti le député des Alpes-Maritimes, Xavier Bertrand a répété qu'il «s'opposerait à toute remise en cause de l'organisation des primaires», notamment de la part des sarkozystes qui consièrent «inutile» cette compétition afin de désigner le candidat en 2017. Alors que l'UMP est en plein marasme en raison d'un système de fausses factures présumé qu'aurait mis en place l'agence de communication Bygmalion et qui a poussé à la démission Jean-François Copé, «le retour de Nicolas Sarkozy devient une nécessité», a plaidé jeudi Brice Hortefeux, un des lieutenants de Sarokozy.

Xavier Bertrand a défendu le triumvirat Juppé-Fillon-Raffarin qui doit prendre les commandes d'ici le congrès de l'automne. «Qu'on arrête de leur mettre des bâtons dans les roues, qu'ils préparent le congrès de l'automne», a-t-il demandé. Il y a «des décisions à prendre de façon rapide pour honorer les différents ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cavalair le dimanche 8 juin 2014 à 21:13

    Bertrand, Baroin Fran-c mac meme combat