Umicore, Sinochem candidats au rachat d'Atotech-sources

le
0
    par Ludwig Burger et Arno Schütze 
    FRANCFORT, 25 juillet (Reuters) - Le groupe chimique belge 
Umicore  UMI.BR  et le chinois Sinochem  600500.SS  figurent 
parmi les candidats au rachat d'Atotech, la filiale allemande de 
chimie de spécialité de Total  TOTF.PA , apprend-on de sources 
proches du dossier. 
    Total a demandé à recevoir les offres préalables pour sa 
filiale - dont la valeur peut être estimée à quelque trois 
milliards d'euros - d'ici mardi, précise-t-on de mêmes sources. 
    Arkema  AKE.PA  - ancienne filiale de Total - et BASF 
 BASFn.DE  ont regardé le dossier, mais ne devraient pas faire 
de propositions, tandis que des fonds de capital investissement 
tels que CVC  CVC.UL , Cinven  CINV.UL , BC Partners  BCPRT.UL , 
Advent, Bain and Carlyle  CG.O  devraient présenter des offres. 
    Les candidats potentiels n'ont pas voulu commenter ces 
informations ou bien n'étaient pas immédiatement disponibles. 
    Total a engagé Barclays  BARC.L  en juin pour organiser la 
cession d'Atotech qui est basée à Berlin et génère un chiffre 
d'affaires annuel d'environ 910 millions d'euros. 
    Selon des sources proches de la société, Atotech devrait 
dégager un résultat brut d'exploitation (Ebitda) de 250 millions 
d'euros cette année et Total a fait savoir aux candidats 
potentiels qu'il n'accepterait pas d'offre à moins de 12 fois ce 
résultat. 
    Total espère obtenir un multiple proche de celui de 13,9 
l'Ebitda obtenu par son concurrent américain Platform  PAH.N  
dans le cadre de l'acquisition d'Alent l'an dernier.  
    Atotech est le seul actif restant de Total dans la chimie de 
spécialité depuis le vente de Bostik à Arkema en 2014. 
 
 (Juliette Rouillon pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant