Ultraconnectée, Marseille se rêve en "hub numérique" mondial

le
0
Ultraconnectée, Marseille se rêve en "hub numérique" mondial
Ultraconnectée, Marseille se rêve en "hub numérique" mondial

Loin de son image d'Epinal de capitale de la bouillabaisse et du savon artisanal, Marseille mise aujourd'hui sur l'industrie numérique, profitant des 13 câbles sous-marins de fibre optique qui connectent ses plages au monde entier."La 4e révolution industrielle arrive, la révolution 2.0, essentiellement avec du très haut débit et des objets connectés, donc quand les plus gros câbles de fibre optique d'Europe arrivent chez vous, vous comprenez que vous allez jouer un rôle majeur", analyse Stéphane Soto, directeur du label French Tech Aix Marseille.Treize câbles sous-marins sur les 263 qui existent dans le monde, relient Marseille à l'Afrique, au Moyen-Orient et même à l'Asie. Les fils longent les côtes nord-africaines, passent par le canal de Suez puis contournent la péninsule arabique pour déboucher en Asie du Sud. Le dernier arrivé, du nom de AAE-1 (Asia-Africa-Europe) a débarqué sur la plage de Bonneveine à Marseille en mai."Marseille est un carrefour mondial de l'interconnexion, on touche cinq milliards de personnes", s'enthousiasme l'adjoint au maire Daniel Sperling, délégué à l'innovation et au développement par le numérique, qui rappelle que "faire passer des câbles de fibre optique en mer coûte beaucoup moins cher que sur terre".La mairie n'est pas avare de chiffres: le numérique à Marseille, c'est 780.000 prises de fibre optique sur la région, ou encore cinq millions d'euros investis en 2016. Le secteur ne crée pas beaucoup d'emplois, mais la ville comme la région estiment que tous les indicateurs sont au vert pour que la capitale de Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca) devienne une "ville intelligente" et attire des entreprises par dizaines. "Marseille a un atout géographique incroyable, au même niveau que Miami ou Singapour", assure Fabrice Coquio, le PDG d'Interxion, deuxième plus gros fournisseur au monde de centres de données neutres vis-à-vis des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant