Ultimes négociations pour sauver Presstalis

le
0
INFOGRAPHIE - Le distributeur de journaux a jusqu'à dimanche soir pour boucler son plan de financement. Le tribunal de commerce se prononcera lundi sur un éventuel placement en redressement.

Week-end agité en perspective pour les éditeurs et le gouvernement, mobilisés pour sauver Presstalis. Proche du dépôt de bilan, la messagerie, qui distribue 75 % de la presse en France (dont la totalité de la presse quotidienne nationale), doit boucler d'ici à dimanche soir son plan de financement. La mission de la mandataire ad hoc s'achève en effet ce 30 septembre, avant que le tribunal de commerce de Paris ne se prononce lundi sur sa prolongation ou sur un placement en redressement de l'entreprise.

Même si cette dernière hypothèse est peu probable, l'ambiance se tend de jour en jour. Depuis la fin de la semaine dernière, plusieurs actions ciblées du syndicat du livre-CGT ont bloqué successivement la sortie du Figaro, du Journal du dimanche, des Échos et du Monde. Une opération serait en préparation pour bloquer la sortie de plusieurs magazines. La branche dure du syndicat veut faire une démonstration de sa force alors que la restructuration de Presstalis devrait d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant