Ultime sursis pour Mory Ducros

le
0

Après une audience tendue au tribunal de commerce de Pontoise, Arcole Industries et la CFDT ont réussi à éviter la mise en liquidation immédiate du transporteur. Verdict jeudi pour les 5000 salariés de l'entreprise.

La CFDT a paraphé mardi in extremis l'accord exigé par Arcole Industries, seul candidat à la reprise de Mory Ducros, et déjà signé par d'autres syndicats. Arcole, qui avait fait de ce soutien syndical majoritaire une clause suspensive de son offre, l'a donc maintenue devant le tribunal de commerce de Pontoise (Val-d'Oise). Les juges rendront leur décision jeudi.

Mardi, des syndicalistes présents à l'audience soulignaient que, côté CFDT, ce n'était pas le délégué de Mory Ducros habilité à signer l'accord qui l'avait fait. Ce dernier ayant quitté la salle d'audience en colère, André Milan, patron de la fédération CFDT-transports a approuvé le plan à sa place. Il a assuré qu'il en avait les pouvoirs et que cela ne compromettait pas la validité ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant