Uli Hoeness reconnaît avoir fraudé plus de 15 M€ au fisc

le
0
Uli Hoeness reconnaît avoir fraudé plus de 15 M€ au fisc
Uli Hoeness reconnaît avoir fraudé plus de 15 M€ au fisc

Uli Hoeness dans la tourmente. Le patron du Bayern Munich a reconnu, ce lundi lors de son procès pour fraude fiscale, qu'il n'avait pas déclaré d'importants revenus boursiers dans les années 2000, à hauteur d'un peu plus de 15 millions d'euros (ndlr : Hoeness affirme que Robert Louis-Dreyfus lui aurai versé sur un compte en Suisse 10M? pour jouer en Bourse). Une somme largement au-dessus du préjudice évalué par le fisc qui s'élevait à 3,5 M?. La clé du procès se situe sur le statut de la procédure d'auto-dénonciation engagée par le dirigeant munichois. Celle-ci, entamée en janvier 2013, avait été jugée invalide par le parquet de Munich qui estimait que l'intéressé n'avait agi ainsi que pour devancer la presse, qui avait commencé à s'intéresser à ce fameux compte en Suisse.

S'il est condamné, il devra démissionner

Si le tribunal juge cette auto-dénonciation comme recevable, le verdict sera plutôt clément et seule une amende viendra sanctionner Uli Hoeness. En revanche, si cette dernière est jugée trop tardive, le président du Bayern Munich encourt jusqu'à dix ans de prison. A l'issue du procès, qui doit durer quatre jours, le dirigeant du plus grand club allemand pourrait n'avoir d'autre choix que de donner sa démission malgré sa connivence avec la chancelière allemande, Angela Merkel et l'appui des actionnaires du club: Adidas, Audi et Deutsche Telekom. Pour rappel, en mars dernier, Uli Hoeness avait été arrêté puis libéré après avoir payé une caution de cinq millions d'euros.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant