Ukraine : Washington démonte point par point le «roman» de Poutine

le
14
Ukraine : Washington démonte point par point le «roman» de Poutine
Ukraine : Washington démonte point par point le «roman» de Poutine

Moscou, Paris, Washington, Berlin, Londres et l'UE sont finalement tombés d'accord... pour poursuivre leurs discussions dans les jours à venir. Sans surprise, aucun accord concret n'a donc été trouvé mercredi à Paris, au terme d'une intense journée de pourparlers consacrés à la situation en Ukraine. Si le chef de la diplomatie russe Sergeï Lavrov a rencontré à plusieurs reprises son homologue américain John Kerry, une première depuis la mise sous tutelle russe de la Crimée, république autonome de l'Ukraine, le week-end dernier, il n'a en revanche jamais rencontré son homologue ukrainien Andrii Dechtchitsa. 

En parallèle de cette série de rencontres à l'Elysée et au Quai d'Orsay, le président russe Vladimir Poutine et la chancelière allemande Angela Merkel ont également discuté mercredi des «scénarios» pouvant permettre une «normalisation» de la situation. Dans la soirée, le département américain s'est fendu d'une charge très agressive contre Vladimir Poutine, réfutant point par point ses «10 affirmations erronées» et évoquant un «roman» du président russe.

Alors que les chancelleries occidentales tentent depuis plusieurs jours de mettre fin à la crise ukrainienne, un sommet extraordinaire de l'Union européenne pourrait décider jeudi de mesures coercitives à l'égard de Moscou, accusé d'avoir violé le droit international et la souveraineté de l'Ukraine, en prenant de facto le contrôle de la Crimée. Ce sommet sera précédé d'une rencontre des dirigeants des pays européens du G8 (France, Allemagne, Grande-Bretagne, Italie).

Sur le terrain, la situation reste très tendue. L'envoyé spécial de l'Onu en Crimée, brièvement détenu à Simféropol par des hommes armés en uniforme, vraisemblablement pro-russes, a décidé d'avorter sa mission.

>>> Revivez l'évolution de la situation en direct : 

Minuit. Une journaliste américaine de Russia Today (RT) America démissionné en direct de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4756642 le jeudi 6 mar 2014 à 14:03

    http://youtu.be/t74er5nTMHo

  • viniciou le mercredi 5 mar 2014 à 23:39

    et on doit faire des efforts alors qu ils jettent du fric a des pays en dehors de l ue..

  • Berg690 le mercredi 5 mar 2014 à 19:07

    Peut-on envoyer notre facture de gaz à m. Barroso?

  • v.sasoon le mercredi 5 mar 2014 à 18:44

    Les autorités estoniennes ont confirmé l'authenticité d'un entretien dans lequel le ministre des Affaires étrangères Urmas Paet aurait déclaré à la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton que les mêmes snipers inconnus avaient tiré à la fois sur les manifestants et les policiers lors des troubles à Kiev.

  • v.sasoon le mercredi 5 mar 2014 à 18:32

    http://www.lesobservateurs.ch/2014/03/05/maidan-t-il-embauche-des-snipers-pour-tirer-sur-la-police/

  • v.sasoon le mercredi 5 mar 2014 à 18:23

    à l'instant L'enregistrement d'une conversation entre la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton et le ministre des Affaires étrangères d'Estonie Urmas Paet a été publié sur Internet.Le verbatim a été obtenu par le Service de sécurité d'Ukraine.Les deux diplomates européens faisaient part de leurs impressions sur la situation en Ukraine. Urmas Paet mentionne que les snipers ayant tiré sur les gens à Kiev ont été enrôlés par les dirigeants de l'EuroMaïdan. Il raco

  • v.sasoon le mercredi 5 mar 2014 à 17:17

    1 la russie a des reserves de capitaux considerable, qui financent les dettes des usa , et de la France, et d autres..2 la russie est autosuffisante sur a peu pres tout, sauf le chanpagne et le camambert, et ce qui lui manque peut etre achete en asie3 par ex 2/3 des voitures qui circulent en russie, sont faites en russie (dont des Renault)4 par contre qui peut se passer du petrole russe (russie est le premier producteur mondial de petrole)

  • M4888303 le mercredi 5 mar 2014 à 16:56

    La Russie est un géant aux pieds d'argile.Son économie est très vulnérable et beaucoup trop dépendante du gaz que l'occident peut acheter ailleurs et mème inverser le flux pour alimenter l'Ukraine.L'important c'est de permettre à la Russie de se désengager en sauvant la face.

  • imozen le mercredi 5 mar 2014 à 14:39

    11 milliards pour soutenir un coup d'etat d'extreme-droite : c'est ça l'UE ? Dingue !

  • gendrefr le mercredi 5 mar 2014 à 14:29

    bruxelle n'a pas autant déployé d'argent pour le mali ou le centreafrique: ça pue le lobbying et autres.